L’histoire du chapeau et de la casquette, des années 40 à nos jours

Comment choisir mon manteau d'hiver ?

Le chapeau n’a pas toujours été l’accessoire polyvalent et tendance que l’on connaît aujourd’hui. Dans cet article, découvrez l’histoire du chapeau et de la casquette des années 1940, jusqu’à nos jours. Comment a-t-il évolué ? Explications.

À l’origine, le chapeau a pour but de protéger la tête et les oreilles du froid, des intempéries, mais aussi du soleil. Il faudra attendre le XIIe siècle, avant qu’il ne soit envisagé comme partie intégrante de la tenue. Mais, à cette époque, il est réservé uniquement aux hommes. Ce n’est que bien plus tard que le chapeau permet de réaliser des coiffures féminines excentriques. Tout au long de son histoire, le chapeau s’est décliné dans de multiples formes. Nous vous proposons de retracer les temps forts de ce couvre-chef, des années 1940 jusqu’à nos jours.

LES DIFFÉRENTES UTILISATIONS DU CHAPEAU À TRAVERS LES ÂGES

Au fil des siècles, le chapeau a connu de très nombreux usages :

  • Le chapeau comme vêtement. Comme nous l’avons dit précédemment, à l’origine, le chapeau est un simple vêtement permettant de se protéger des aléas de la météo.
  • Le chapeau comme témoin du statut social. De tout temps, cet accessoire a permis d’affirmer à son porteur son statut social, mais aussi son appartenance à une ethnie ou à un clan.
  • Le chapeau dans l’univers du spectacle. Celui-ci a apporté beaucoup au secteur de la mode. Le chapeau trilby, par exemple, a été popularisé grâce à une pièce de théâtre. Le mime Tabarin a également rendu célèbre le chapeau en feutre à large bord.
  • Le chapeau et la casquette dans le monde du travail. Ces deux accessoires font partie intégrante de nombreuses tenues professionnelles ou d’autorité. Du bicorne au képi, en passant par la casquette de marin, ils permettent de compléter un uniforme.

LA SECONDE GUERRE MONDIALE PERMET L’ÉMERGENCE DE CHAPEAUX EXUBÉRANTS

Entre 1939 et 1945, le secteur de la mode connaît des temps difficiles, notamment en raison de l’absence de matière première. Pourtant, c’est à cette période qu’émergent des couvre-chefs très originaux, fabriqués notamment à partir de papier journal ou de copeaux de bois. Cette exubérance peut être interprétée comme la manifestation de la révolte du peuple à l’égard des difficultés de la vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien sûr, le chapeau est à l’époque essentiel pour se protéger contre le froid et la pluie, mais aussi pour camoufler les cheveux en manque d’entretien.

L’APRÈS-GUERRE ET LA RECHERCHE DU RAFFINEMENT

Après la guerre, à la fin des privations et des pénuries, l’industrie du chapeau se remet petit à petit à fonctionner. On remarque alors une tendance qui dure : la recherche du raffinement des formes, de la qualité des matières, voire de l’opulence. L’exemple le plus parlant de cette période est sans aucun doute le couturier Christian Dior : la réalisation de ses chapeaux nécessite l’utilisation de plusieurs mètres de tissu. C’est à cette période que les chapeaux se différencient en forme et en design. Il est alors porté par toutes les classes de la société, hommes, femmes et enfants confondus. Cependant, cet accessoire ne va pas tarder à connaître une période sombre.

ENTRE 1960 ET 1990 : UNE PÉRIODE NOIRE POUR LES COUVRE-CHEFS

Alors qu’il était mal vu de sortir sans chapeau jusqu’alors, en 1960, le chapeau est délaissé. En effet, on le trouve encombrant, voire inutile. À partir de cette période, le chapeau n’est porté que lors des cérémonies officielles : un mariage, un baptême, un gala, etc. Il faudra attendre les années 1990 pour que les chapeaux et les casquettes redeviennent tendance.

DEPUIS PLUS DE 30 ANS, LA CASQUETTE ET LE CHAPEAU SONT DES ACCESSOIRES DE MODE INCONTOURNABLES

Dans les années 1990, le chapeau fait son grand retour grâce à certains créateurs, mais aussi et surtout des personnalités publiques (notamment dans la sphère rock et rap). Depuis 1995, cet accessoire est considéré comme un indispensable du dressing masculin et féminin. C’est un fait : le chapeau reste et restera un indémodable.

PLUS DE MODE

Les ventes mode en ligne entre particuliers

Vente deuxième main de particulier à particulier Plus économique, plus écologique, plus sympathique, la vente entre particuliers a trouvé un terrain de jeu gigantesque sur le web. Le principe ? Vendre ou acheter à d’autres internautes des vêtements ou accessoires à prix cassés. C'est simple, c'est sécurisé. C'est bon [...]

La doudoune fait son come back ! Comment la porter cet hiver ?

Must have de l'hiver : Comment porter la doudoune du moment ? Notre chouchou Demna Gvasalia pour Balenciaga a lancé le doute. Wahou, quelle allure cette doudoune XL qui effleure l'épaule et coule sur les bras et le buste, comme un décolleté [...]

5 astuces de style pour choisir son manteau d’hiver

5 astuces pour choisir le manteau qui ne nous quittera plus cet hiver... et les suivants. Et voilà l'hiver... et le blues du style. De novembre à février, notre look extérieur des frimas va se résumer à un long manteau trèèèès chaud, [...]

Histoire de la Mode : Les années 1980

Fric & frime, prospérité & insouciance Les années 1980 pop et fluos Après des seventies fluides, easy aux teintes chaudes et nature, les années 1980 opèrent un virage à 180 degrés. Il faut que ça claque, que ça chahute, que ça titille [...]

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

2021-08-03T15:05:12+02:00
Aller en haut