Histoire de la Mode et du Vêtement : Les Sixties

C’est la décennie de toutes les audaces. Mais aussi celle qui consacre l’émancipation du corps féminin, sous l’impulsion de créateurs devenus légendaires qui ont osé s’affranchir des codes bourgeois pour explorer une féminité encore balbutiante. Durant les sixties, toutes les normes vont exploser. Celles de la mode, mais aussi celles d’une société en pleine mutation. Après ça, plus rien ne sera plus comme avant…

Sixites, hôtesses de la National Airways Corporation (NAC)

Ci-dessus : Entre 1959 et 1975, les hôtesses de la compagnie aérienne National Airways Corporation (NAC). Photo de Archives New Zealand (CC 2.0)

Les années 1960 en six mots-clés

Les pièces iconiques : la mini-jupe, les collants, le tailleur-pantalon.

Les couleurs sixties : acidulées (orange pop en particulier) et blanc « futuriste »

Les motifs sixties : pois et rayures.

Les matières sixties : Le plastique (PVC), la résille de vinyle, le métal et le tissu lamé.

Les icônes mode : Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Françoise Hardy, Twiggy

Les créateurs phares : Saint Laurent, Courrèges, Mary Quant, Paco Rabanne, Pierre Cardin.

Brigitte Bardot en 1961

1961, Brigitte Bardot en pantalon à pois sur le tournage de « Vie Privée » de Louis Malle.

Défilé Mary Quant en 1969

1969, Défilé Mary Quant qui inventa la minijupe. Photo  Nationaal Archief, the Dutch National Archives et Spaarnestad Photo (CC 3.0)

Françoise Hardy en 1969

1969, Françoise Hardy à Amsterdam. Photo Dutch National Archives, The Hague, Fotocollectie Algemeen Nederlands Persbureau ANEFO (CC 3.0)

Une décennie révolutionnaire

Les sixties marquent l’essor du prêt-à-porter dans la mode. Après des décennies dominées par de luxueuses et élitistes maisons de haute couture, les vêtements se popularisent, se rapprochent de la femme de la rue. Et celle-ci est en train de changer. Comme elle, la mode des sixties va évoluer, vite, beaucoup. Comme elle, elle va bientôt tout oser, tout explorer. Nouvelles coupes, nouveaux volumes, nouvelles couleurs, nouvelles matières… et nouvelles longueurs.

Marilyn Monroe en 1962

1962, Marilyn Monroe en maillot de bain.

Le monokini inventé en 1964

1964, invention du monokini. Illustration Fee Keller (CC 3.0)

Après le bikini des années 1940, le monokini dévoilant les seins est inventé en 1964, le tailleur-pantalon de Courrèges puis de Yves Saint-Laurent apparait dès 1965 alors que Paco Rabanne dessine des vêtements sans une seule pièce de tissu, uniquement ornés de plastique. La conquête spatiale est sur toutes les lèvres, dont l’apogée sera les premiers pas de l’homme sur la lune à la fin de la décennie, en 1969, inspirant aux créateurs la mode « space age ».

Mais c’est une pièce, emblématique et subversive, qui marquera, plus que les autres, les sixties et l’histoire de la mode.

1962-1963 : invention de la minijupe

1966, Mary Quant en minijupe

1966, la créatrice Mary Quant vêtue d’une minijupe de sa création.  Photo Nationaal Archief, the Dutch National Archives, Spaarnestad Photo (CC 3.0)

Mini-jupe au défilé Mary Quant, 1969

1969, minijupe et spartiates, pantalon-culotte et bottines au défilé Mary Quant. Photo Nationaal Archief, the Dutch National Archives, Spaarnestad Photo (CC 3.0)

Qui de l’Anglaise Mary Quant ou du Français André Courrèges inventa la mini-jupe ? L’histoire n’a pas réussi à trancher. Née entre 1962 et 1963, qualifiée de révolutionnaire par certains, de scandaleuse par d’autres, elle accompagnera les femmes dans leur révolution ; pour une sexualité assumée, une maternité maîtrisée, une égalité revendiquée, un rejet des valeurs bourgeoises… et de la jupe sage mi-mollets de maman. « Le bon goût est mort, la vulgarité c’est tout ce qui compte » affirmera la provocante Mary Quant qui voulait la mode des sixties « arrogante, agressive et sexy ».

Vidéo : 1968, Fashion show de Courrèges

En 1963, Courrèges présente sa version de la jupe riquiqui, un brin moins subversive, coupée « une main au-dessus du genou ». Forme trapèze, PVC ; aussitôt, les stars des sixties succombent ; Catherine Deneuve, Brigitte Bardot, Françoise Hardy ou Twiggy.

Portail de la Mode

Entre 1959 et 1975 : l’uniforme des hôtesses de la compagnie aérienne National Airways Corporation (NAC). Photo Archives New Zealand (CC 2.0)

1969, mini-jupe à Manhattan New York

1969 : la minijupe par tous les temps, jusque dans le blizzard de Manhattan.

Guerre du Vietnam, 1968

1968 : Mini-jupes et treillis au Vietnam. Photo Twins of Sedona (CC 1.0)

Le saviez-vous ?
En 1964, la présentatrice de l’ORTF Noëlle Noblecourt est licenciée pour avoir montré ses genoux à la télévision.

1966 : la robe Mondrian

La Robe Mondrian d'Yves Saint Laurent en 1966

Janvier 1966, la robe Mondrian par Yves Saint Laurent. Photo Eric Koch (ANEFO), GaHetNa Nationaal Archief NL (CC 4.0)

En 1966, l’iconique robe Mondrian, inspirée des oeuvres abstraites de Piet Mondrian, sort des ateliers d’Yves Saint Laurent. Le prototype est créé par Azzedine Alaïa et les chaussures qui l’assortissent sont dessinées par Roger Vivier. La sensation est totale, le monde de la mode reste béat devant ce lainage sans manches, à la coupe droite et aux imprimés modernistes, qui s’arrête juste au-dessus des genoux.

La nouvelle femme des sixties

Courrèges, Saint Laurent, mais aussi Cardin, dessinent la silhouette des sixties qui restera le symbole de sa décennie : celle d’une femme géométrique à la taille et à la poitrine estompées mais aux jambes dévoilées.

Vidéo : Publicité pour les collants Dim à la fin des années 1960

Dans le sillage de la minijupe, les collants se popularisent, renvoyant au placard bas et porte-jarretelles. La mode se fait sexy, mais aussi, mais surtout, pratique et confortable, dans les pas de la révolution qui courait depuis le début du siècle et qui avait déjà aboli le corset et introduit la coupe « garçonne »  de Mademoiselle Chanel.

La liane Twiggy, filiforme, initie chez les femmes des désirs de minceur. Le culte du corps est en marche et Weight Watchers lance ses régimes en 1963.

Le soutien-gorge Wonderbra créé en 1961

Modèle « Wonderbra » photographié en 1975. Photo Mattnad (CC 3.0)

Deux ans plus tôt, c’est la marque Wonderbra qui lance ses premiers soutien-gorge « push-up », commercialisés dès 1967 en France sous licence de la marque « Gossard ». Hauts les coeurs et les seins, la silhouette est redessinée.

Accessoires XXL

Côté accessoires, exit la discrétion, place au XXL !

Les lunettes sont futuristes – et osons le dire, parfois importables – celles de Cardin, des oeuvres d’art. La monture est large et pop ; couleurs criardes, imprimés tape-à-l’œil, elles jouent les stars de la tenue.

Les bijoux sont minimalistes mais surdimensionnées et s’acoquinent volontiers avec le plastique, moulés dans des formes cocon, aux arrondis « space age », architecturaux. Un mot d’ordre : voyant !

Aux pieds des filles, le talon autrefois galbé et aiguille devient droit et carré ; la bottine souple mi-mollets – blanche de préférence – est la star des sixties.

Au bout des doigts, le sac à main est mini, aux teintes et aux imprimés flashy, suspendu à une anse courte.

Sélection shopping d’inspiration 60’s

Les codes des sixties :

Une jupe, une robe mini ou/et un manteau, toujours au-dessus des genoux, mi-cuisses, c’est encore mieux.

Des matières rigides qui ne bougent pas. En PVC, c’est encore mieux.

Des coupes droites. Taille et poitrines ne sont pas marquées.

Des couleurs pop, acidulées. Ou du blanc, mais futuriste, pas virginal (tout est dans la coupe et la matière).

Des accessoires XXL, popissimes. En plastique.

Des lunettes vintage-futuristes, XXL elles aussi.

Des chaussures à talons carrés. Des bottines en plastiques mi-mollets, c’est le top du top.

Des sacs à main mini, bourse ou cartables XS, aux teintes pop et acidulées.

Sélection d’ouvrages sur les Années 60

Livre "Inoubliables Années 60"

Inoubliables années 1960
de Gérard Guicheteau, éd. Larousse. 128 pages. Env. 30 €
De la conquête spatiale à la subversive minijupe, les années 1960 se déclinent en 60 thèmes historiques.

Livre "Les Années 60 pour les Nuls"

Les Années 60 pour les Nuls
de Stéphane Benhamou, éd. First.  357 pages. Env. 12 €
Panorama complet sur « notre dernier âge d’or », une époque d’euphorie économique bercée par les chansons de Françoise Hardy et des Beatles.

Livre "Se souvenir des années 60"

Se Souvenir des années 60
de Anne Crestani, éd. Geste Éditions. 744 pages. Env. 20 €
365 photographies racontent le quotidien des Français dans les années 60, des Yéyés à Mai 68, avec, chaque jour, la citation d’une célébrité de l’époque.

Sur ce thème…

Histoire de la Mode
De la Préhistoire aux réseaux sociaux, de la Cour de Versailles à la mini-jupe, de Chanel à Claudia Schiffer : retour sur 70’000 ans d’histoire de la mode.

Vous aimerez aussi…

Relooking : morphologies, couleurs...
Morphologie, choix des couleurs, illusions d’optique flatteuses : notre rubrique vous relooke de la tête aux pieds!
Portail de la Mode sur Facebook
Portail de la Mode sur Twitter
Potrail de la Mode sur Instagram
Portail de la Mode sur Pinterest
2017-05-29T17:30:27+00:00 03/06/2016|Categories: Histoire de la Mode|

One Comment

  1. Lucien David LANGMAN 3 septembre 2017 at 22 h 38 min - Reply

    La minijupe a été créée par Lucien LANGMAN Maître Tailleur JEAN RAYMOND en 1962 [Raymond et Lucien LANGMAN]. Mary QUANT la britannique a fait l’acquisition de 2 minijupes JEAN RAYMOND à la Boutique des Arts à Saint Tropez et les a recopiées??. Nous dirions aujourd’hui contrefaites.

    Courèges :
    Mini Jupe : Lucien LANGMAN [JEAN RAYMOND] en est le créateur et le faiseur dès 1962 grâce à sa copine danseuse étoile de l’Opéra qui accepta sa folie (aux dires de ses proches mais pas de l’atelier). Faisant le 3 ème essayage de ses 3 premiers modèles ce fut une autre dame faisant essayage du costume pantalon JEAN RAYMOND au féminin dans la cabine voisine d’essayage aux 3 mirroirs (ce même costume que l’élève et client de Lucien JPG apporta quelques années après chez YSL dont la merveilleuse photographie de helmut newton fit le tour du monde) que cette cliente s’approchant du petit Lucien dit… Lucien je pourrait avoir la même… oui… prenez mes mesures… c’était parti en life…. peut-être étiez vous, l’une ou l’autre mesdemoiselles de ces jeunes filles qui suivirent Lucien alors dans sa démarche féministe et ce bien avant 68 ! Oui très belle époque et riche de créations, époque qui ne demande qu’à être aujourd’hui en de nouvelles trouvailles si l’on en laisse la possibilité à nos jeunes esprits de talent. Suivirent dans le sillage les grands faiseurs du moment Couturier et Prêt à Porter de Luxe Gudule, Courèges, YSL …. succès immédiat qui perdure toujours aujourd’hui.

Leave A Comment