Iconiques !
Ces parfums Chanel devenus des must-have

Histoire du parfum Chanel numéro 5

Du “Chanel N°5”, le parfum le plus vendu dans le monde, à la modernité fruitée de “Chance”, en passant par la robe verte du N°19, l’orientalisme ensoleillé de Coco Chanel, la noblissime rose de mai d’Allure et le néo-chypré audacieux de Coco Mademoiselle, retour sur l’histoire des parfums iconiques de la Maison Chanel, leur contexte, leur bouquet et ce qui leur a permis de défier le temps pour s’imposer comme des intemporels de la parfumerie.

1921 : NAISSANCE DU N°5
PARFUM ICONIQUE DE CHANEL

L’histoire de la parfumerie chez Chanel commence en 1921, lorsque la Maison de couture lance son premier jus.

Nous sommes à l’aube d’un vingtième siècle effervescent. La parfumerie connaît un renouveau avec la chimie organique. De nouvelles molécules sont synthétisées, aldéhydes, coumarine, vanilline…, aromatisant les bouquets classiques de nouvelles sensations inédites. Les femmes de la Belle Époque adulent ces nouveaux produits de luxe ; Coty, Puver, Lalique, Guerlain sont alors les grands noms de cette parfumerie moderne en ébullition. Jicky (1889) ou Après L’Ondée (1906) de Guerlain deviennent des must.

Au même moment, Coco Chanel devient la modiste que le tout Paris s’arrache. Après une première boutique ouverte en 1913 à Deauville, une deuxième à Biarritz en 1915 et enfin à Paris, Rue Cambon, en 1918, la créatrice ne veut pas passer à côté de la parfumerie de luxe émergente. Elle rêve d’un parfum novateur, en accord avec sa couture et résolument moderne, puisant dans ces nouveaux composants chimiques qui révolutionnent les senteurs. “Un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c’est-à-dire fabriqué. Je suis un artisan de la couture. Je ne veux pas de rose, de muguet, je veux un parfum qui soit un composé.”

Mademoiselle confie la réalisation du premier jus de sa Maison au meilleur nez de l’époque, Ernest Beaux, le parfumeur de la cour des tsars de Russie.

Publicité N°5 de Chanel, 1921
Ernest Beaux, créateur du N°5 de Chanel

1. 1921 : première publicité pour le parfum Chanel N°5 / 2. Ernest Beaux, créateur du N°5

En résultent deux séries d’échantillons, chacun numéroté de 1 à 5 puis de 20 à 24. C’est l’échantillon portant le numéro 5 qui séduit Mademoiselle. Lancé le 5 mai, cinquième mois de l’année, elle choisit de le nommer simplement “Numéro 5”, ce numéro qui, dit-elle, “lui portera chance”. Et comment ! Le célèbre Chanel N°5 reste aujourd’hui le parfum le plus vendu dans le monde.

Dans le sillage des puissants aldéhydes de synthèse, jasmin, rose et néroli composent un sillage poudré, inimitable, qui s’éloigne des “soliflores” de l’époque, assemblés alors autour de l’essence d’une seule fleur. Le N°5 compose un bouquet abstrait, mêlant les arômes, dissimulant les senteurs évidentes, à en perdre ses sens. Révolutionnaire.

Il se niche au creux d’un écrin novateur aux lignes sobres, surmonté d’un bouchon inspiré de la place Vendôme. Il retranscrit la couture à la fois minimale et exigeante de la maison qui fait fureur auprès des Parisiennes branchées des Années folles.

“- Que portez-vous pour dormir ? Juste quelques gouttes de N°5…”

Marilyn Monroe

En 1952, le N°5 entre définitivement dans la légende lorsque Life consacre, pour la première fois, sa Une à Marilyn Monroe. À la question sensuelle “Que portez-vous pour dormir ?”, la jeune femme de 26 ans répond, avec audace, “Juste quelques gouttes de N°5…”

De succès de parfumerie, N°5 devient un mythe. Les hommes offrent “le parfum de Marilyn” et les femmes se rêvent en star hollywoodienne nimbée de ce sillage qui insuffle désormais l’allure glamour de la plus belle femme de la planète.

1955 : “POUR MONSIEUR”
PREMIER PARFUM DESTINÉ À L’HOMME

“Pour Monsieur” est le premier jus créé pour les hommes par la Maison Chanel. Une petite révolution qui accompagne monsieur dans son désir de bousculer les habitudes olfactives, en s’éloignant des éternelles notes fraîches, propres et clichés de l’univers des parfums masculins. Ici ? Gingembre, basilic, cèdre, patchouli et mousse de chêne viennent bousculer les plus traditionnels verveine de citron et petit grain. Une gamme “hommes” qui continuera à s’étoffer avec Bleu de Chanel, Allure Homme, Égoïste, …

HISTOIRE DE CHANEL

Elle a révolutionné la mode avec son look androgyne, sa marinière, son tailleur en tweed. Retour sur l’histoire de la plus célèbre maison française de couture, son style, ses pièces emblématiques et ses accessoires intemporels.

LA MAISON CHANEL

1970 : N°19
LE DERNIER PARFUM DE MADEMOISELLE

Le N°19 est dévoilé au public le 19 août 1970, à l’occasion de l’anniversaire de Gabrielle Chanel, née le 19 août 1883. C’est le dernier parfum que Coco lancera et portera, avant de décéder quelques semaines plus tard, le 10 janvier 1971. Une audace dans sa robe vert tendre qui retranscrit les notes de galbanum, adoucies par l’iris pallida et baignées dans les aldéhydes, signature olfactive mythique du N°5.

1984 : “COCO CHANEL”
L’HOMMAGE BAROQUE

En 1983, Karl Lagerfed prend les rênes de la couture Chanel. C’est un hommage à la fondatrice qui se concentre dans ce nouveau parfum, sobrement intitulé “Coco Chanel”, un élixir oriental, mariant fève tonka, patchouli, ylang-ylang ou fleur d’oranger, sur fond ambré et boisé. Une création de Jacques Polge qui a cherché l’inspiration en s’immergeant dans l’appartement aux influences baroques de la créatrice.

1998 : “ALLURE”
AU-DELÀ DES MODES

Le parfum Allure célèbre la silhouette Chanel, sans artifices, intemporelle, naturelle. Autour de la rose de mai, l’une des matières premières les plus nobles de la parfumerie, le nectar exhale ses notes fleuries et fraîches, déclinant l’une de leurs six facettes de façon unique sur chaque femme.

2001 : COCO MADEMOISELLE
LIBRE ET AUDACIEUX

Parfums célèbres de Chanel : Coco Mademoiselle

Coco Mademoiselle, Chanel. Photo : Brownchl CC3.0

Cette fragrance inaugure la génération des “nouveaux chypres”. Coco Mademoiselle retranscrit l’esprit de la fondatrice, avant-gardiste et indépendant, sous la forme d’un oriental de caractère twisté par une étonnante fraîcheur. À la vivacité de l’orange se marient l’élégance du jasmin et de la rose, arrondis par le patchouli et le vétiver.

2002 : “CHANCE”
MODERNITÉ FRUITÉE

Chance, parfum de Chanel

Chance est une déclinaison de Coco Mademoiselle. Moins de patchouli mais un accord boisé ambré qui surprend par sa discrétion. C’est frais, grâce aux fruits (dont les agrumes), l’iris ou la jacinthe. Et résolument moderne, dans le sillage de sa campagne pop orchestrée par Jean-Paul Goude, sculptée pour une jeune femme dans l’air du temps, smart et élégante.

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

PLUS DE MODE

Histoire de la Montre : du cadran solaire à la montre connectée

De bijou précieux à accessoire de mode : 3500 ans d'histoire horlogère C'est un accessoire de mode qui nous accompagne depuis le XVe siècle. Comment s'est-elle imposée aux poignets de toutes les fashionistas ? D'où vient-elle ? Comment la choisir et la twister trendy ? [...]

Histoire de la Mode : Les années 1980

Fric & frime, prospérité & insouciance Les années 1980 pop et fluos Après des seventies fluides, easy aux teintes chaudes et nature, les années 1980 opèrent un virage à 180 degrés. Il faut que ça claque, que ça chahute, que ça titille [...]

Histoire de la Mode : Les années 1970

Pattes d'éph, imprimés et revendications : La mode libérée des seventies C’est la décennie de la liberté, de la fluidité et des revendications. Après les 60’s qui ont consacré l’émancipation de la femme, les 70’s font place aux revendications pacifistes. [...]

2018-05-23T11:07:33+00:00