De la tête aux pieds :
La tenue idéale des fêtes de fin d’année

Comment s'habiller pour les fêtes de fin d'année ?

Noël et Nouvel-An, ses strass et ses stress. Au-delà des cadeaux, du menu, des invités, quelle tenue porter ? Le scintillant est-il obligatoire ? La jupe ou la robe un passage obligé ? Le noir indispensable ? Quel sac et quelles chaussures ? On respire, on allume une bougie à la cannelle et on se laisse inspirer par les astuces imparables de notre styliste. Aaaah, ça va déjà mieux…

DES PAILLETTES, DES STRASS,
DU LAMÉ, DU BRILLANT !

Tenue de fin d'année : scintillante et brillante !

C’est le moment de sortir ces incontournables de fin d’année, un peu plus compliqués à porter le reste de l’année (sauf si vous êtes régulièrement invitée aux soirées de l’ambassadeur…)

Pour une fois, les fêtardes audacieuses oseront le total look bling-bling (gare toutefois à la robe à sequins + escarpins mordorés + collants lamés + veste scintillante : là, oui, c’est too much).

Les autres s’amuseront à sublimer leurs atouts et à planquer leurs complexes. En pratique ? Le top brillant dévoilant une poitrine généreuse et un pantalon noir profil-bas sur des hanches fortiches ; une jupe crayon pailletée sur des jambes fines, un chemisier crème sur des bras un peu forts… bref : le pailleté, strassé et autres tissus scintillants attirent les regards, on le réserve donc aux parties de notre corps qui font des envieuses…

So basiques

Anatomie de 20 basiques très très mode

Jogpant, jupe plissée, combi-pantalon, chemise de pyjama : plongez dans les 20 néo-basiques fashion qui supplantent désormais les très classiques chemise blanche et slim.

PAR ICI…

ROBE BUSTIER, COMBI-PANTALON,
JUPE CRAYON, SMOKING, …

Noël : les tenues habillées, robe bustier ou smoking girly

Côté coupes, chacune choisira en fonction de ses affinités personnelles. La robe bustier mini (et pas longue, ce n’est pas un mariage ou une soirée à l’opéra) est très habillée et très adaptée alors que le jupe crayon insuffle une belle dose de sexyness, plus mature, qu’on tempérera avec un sage chemisier.

Celles qui ne supportent définitivement pas la jupe et la robe auront le choix entre le pantalon tailleur (à porter dandy style avec un blazer) et la combinaison très, mais alors très confortable (sauf pour aller faire pipi…) et diablement élégante. En tous les cas, le pantalon s’assortit toujours d’escarpins féminissimes et de quelques coquetteries type pochette et bijoux girly, pour casser son aura boyish.

DES COLLANTS /
DES BAS NOIRS OU FANTAISIE

Surtout pas couleur chair (sacro-sainte règle de l’OMA, Ordre des Modeuses Averties) ni de bas en laine (on ne rentre pas de ski). Le top, un bas léger dévoilant la peau en transparence, noir uni pour éviter toute faute de goût ou plus fantaisiste pour injecter un peu de fun et d’originalité dans un look un peu classique.

Ainsi, la petite robe noire toute simple appréciera des pois délicats plumetis, une fine ligne noire qui court à l’arrière de la jambe, voire même de petites étoiles, très dans l’esprit du moment. Non aux faux tatouages, imprimés vulgaires (oh non, le faux porte-jarretelles) et autres fantaisies TROP fantaisistes. C’est subtil, on vous fait confiance.

DES COULEURS ÉLÉGANTES

Le noir est un indétrônable des fêtes, comme le scintillant doré ou argenté, mais on peut aussi lorgner du côté des couleurs, si elles sont tendres et élégantes. Chaque femme possède sa palette en fonction de son teint, de ses yeux et de la couleur de ses cheveux (consultez notre dossier Relooking couleurs). On évitera toutefois l’association vert sapin – rouge (ça évitera de se fondre dans la déco) et les coloris trop pop.

Aucune faute de goût avec les classiques “nude” ; beige, vieux rose, saumon, écru, gris souris, … Trop discrets pour votre flamboyance ? Jouez le clash avec les accessoires ; une minaudière flashy, des escarpins jaune citron, une étole léopard, …

La règle ? Pas plus de trois teintes par tenue qu’on harmonise sans faux pas grâce à la règle du cercle chromatique. On joue au contouring : le clair densifie les formes, le sombre sculpte la silhouette.

DES TALONS !

Même les baskets girls délaisseront le confort de leurs sneakers pour une chaussure plus travaillée, question de marquer le coup et se sentir… terriblement sexy.

L’escarpin est un classique mais la low boot (sous la cheville) marche aussi très bien à cette période frisquette de l’année. La maîtresse de maison, qui parcourra des kilomètres entre la cuisine, le salon et la salle à manger, sera bien inspirée de ne pas grimper au-delà de 5 centimètres, les invitées (fainéantes) s’autoriseront une hauteur plus ambitieuse. Seule contrainte : les avoir essayés et formés avant, parce que le mal de pied quand la piste de danse s’enflamme, ce n’est définitivement pas possible !

Côté matières et couleurs, on joue la sobriété sage (robe noire, escarpins noirs) ou le contraste inspiré (robe noire, boots glitter). On aime l’esprit fun d’une jolie chaussure rouge qui clashe un look très-comme-il-faut.

Attention : pas de pièce qui dévoile les orteils… et les coutures du collant. Oups !

DES BIJOUX !

Autour du visage, ils apportent un max de lumière : mieux qu’un enlumineur de teint ! Pendants à oreilles diamantés, sautoirs dorés Belle Époque, broches de perles… Soit on cumule quelques pièces fines et discrètes (plusieurs fins bracelets au même poignet, sautoirs de différentes longueurs – qui affineront pas illusion la silhouette) soit on opte pour une pièce forte et basta (collier XL plastron seul OU manchette maousse).

Top aussi, le bijou de cheveux ; peigne précieux, headband scintillant voire diadème de princesse, assorti à un joli chignon flou pour le sophistiquer illico.

UN SAC MINI MINI

Oui, il va nous falloir notre set complet de re-maquillage, notre laque pour faire tenir ce chignon qui défie les lois de la gravité, des patchs anti-ampoules de pieds, des chewing gums pour planquer l’haleine saumon-champagne, … et pourtant : PAS de sac XXL ce soir-là, seule la pochette, clutch, et autre minaudière semblent permis. Notre parade ? Un deuxième sac qu’on planque dans un coin du salon avec notre matériel de survie.

… UN JOLI SOURIRE

Last but absolutely not least : à quoi bon avoir la robe qui tue, l’escarpin qui va bien et la minaudière pile dans la tendance si on n’a pas le sourire qui va avec ?

PLUS D’ASTUCES

  • Louer sa tenue : une robe de créateur pour cette soirée spéciale ? On la loue sur Internet pour un budget mini (dès 20 euros) et un effet maxi. La combine marche aussi pour les chaussures et les accessoires.
  • Spéciales grandes tailles : pas question de s’emmitoufler dans cette robe informe et triste qu’on ressort chaque année. On ose la féminité et l’audace !
  • Un teint wahou toute la nuit : grâce à une routine béton qui affronte tous les coups de chaud, les coupes de champagne, les baisers enfiévrés…

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

PLUS DE MODE

Slow fashion : les accessoires responsables

Recyclage et traçabilité : les accessoires en mode slow Sacs et bijoux réinventent une mode plus éthique, plus écologique et plus responsable, réinventant des matières délaissées pour leur offrir une nouvelle vie ; pneus, voiles de bateau, denims… Ce n’est pas seulement [...]

Tendances Mode : La Low Santiag

In ze mood, la low Santiag Yeeehaa ! Elle est la nouvelle bottine des filles tendance. La low-santiag, version plus courte de la mythique "tiag" du grand ouest américain, est incontestablement la it shoe de la saison. Elle vient d’où ? On la porte comment ? On shoppe quelles pièces ? [...]

2018-05-23T15:48:14+00:00