Vêtements, accessoires, maquillage
La femme bohème livre ses secrets

Le look bohème, boho chic

Une capeline, une jupe qui vole dans le vent, un top à imprimés seventies, une robe blanche à broderies… Le style boho n’en finit plus d’être à la mode, avec la magie de se réinventer à chaque saison. Piochant ci et là dans les tendances du moment, il ne perd jamais son ADN. Mais gare au too-much, au total-look coachella, à l’overdose de crochets, dentelles, bijoux et à l’aspect négligé. C’est subtile… mais facile. Les bonnes pièces, les bonnes associations, les bonnes inspirations d’aujourd’hui et d’hier : mode d’emploi.

La tendance boho-chic puise son inspiration dans les seventies bohèmes ; coupes amples, fluides, vêtements souples, vaporeux, imprimés et coloris naturels, cuir, bois, métal vieilli, pierres, lin et coton bruts. Un seul mot d’ordre : le confort. Si un vêtement tiraille, gratte, compresse, pas de doute, il n’est pas boho chic !

La fille boho est sexy sans le dire. Pas de pièces tape-à-l’oeil, pas de clins d’oeil outranciers mais des touches savamment dosées ; un bout de peau qui se dévoile, une chaîne discrète qui se balance à la cheville, de la lingerie délicate qu’on devine en transparence, un collier fin qui descend dans le creux des seins…

Miracle du look boho ? Une dégaine très, très cool, lazy, qu’on adopte instinctivement dès qu’on enfile les bonnes pièces. Magique.

LES ANNÉES 1970

Robes bohèmes, pattes d’éph, blouses fluides, imprimés psychédéliques : cette décennie va marquer l’histoire de la mode

LES 1970’S

ÊTES-VOUS BOHO CHIC ?
FAITES LE TEST

Test : êtes-vous boho-chic ?
  • Vous n’aimez pas porter des couleurs franches

  • Vous privilégiez les vêtements confortables

  • Vous ne portez presque jamais de talons

  • Le style sportswear-athleisure vous plaît

  • Vous ne portez pas beaucoup de maquillage

  • Vous n’aimez pas attirer les regards avec des tenues moulantes ou très courtes

  • Vous ne consacrez pas beaucoup de temps à vos cheveux

  • Rien ne vous apaise plus qu’une balade en pleine nature

Vous avez répondu “oui” à au moins 3 de ces affirmations ? N’attendez plus, le style boho est sculpté pour vous.

LES ICÔNES BOHÈMES

Jane Birkin : le boho incarné

Elle n’est pas une icône du style bohème, elle EST le boho-chic incarné. N’importe quelle photo de Jane dans les seventies donne le ton, peut-être même l’a-t-elle inventé… Un panier au bras, une chemise blanche qui dégage les épaules, un jean ou un short mini, une robe souple à imprimés, une capeline : tout y est. Derrière une frange épaisse, un joli minois au maquillage light qui met l’accent sur les yeux. Et aujourd’hui encore, Jane conserve cette nonchalance toute bohémienne. Iconic forever…

Anita Pallenberg : bohème sexy

Celle que l’on surnommait “la sixième Rolling Stones” est le pendant sexy du style bohème. Jupes mini, robes transparentes mais aussi fourrure too much, la muse des seventies – et épouse de Keith Richards de 1967 à 1980 – ne s’interdisait rien tout en maîtrisant parfaitement les tendances boho. Elle est considérée comme l’une des principales inspiratrices de ce mouvement.

Julia Chaplin : le boho contemporain

Cette journaliste incarne le style boho du moment. Elle a inventé le “gypset”, contraction de “gipsy” et “jet set”. Plus qu’une tendance bohème, un mode de vie qui puise ses racines dans les voyages, la déco, le design. Elle promène ses looks boho aux quatre coins du monde, Ibiza, Tanger, Brooklyn, un peu partout chez elle. Journaliste spécialisée voyage pour le New York Times et Vogue US notamment, sa vie-Instagram est un rêve éveillé qu’elle détaille dans ses livres (Gypset Travel, Gypset Living). Elle donne le ton d’un boho-chic moins seventies, plus contemporain, moins littéral.

MON LOOK 70’s

Robe bohème, lunettes XL, chaussures à plateformes : notre dossier pour un relooking vintage et bohème, inspiré des années 1970

RELOOKING 70’S

LES PIÈCES INDISPENSABLES DU LOOK BOHO-CHIC

Les vêtements bohèmes : la robe et la chemise blanches

LA ROBE ET LA CHEMISE BOHÈMES BLANCHES

Ample, hyper-confortable, la chemise blanche s’habille de matières naturelles ; coton, lin, soie… Manches longues (qui peuvent être négligemment roulottées au-dessus du coude), elle aime les fioritures qui ont le bon goût du low profile ; quelques dentelles bien placées, des broderies qui peuvent oser les touches de couleurs. Un décolleté, c’est très bien. Il peut même se permettre d’être plongeant “sans en avoir l’air” (allez, on détache encore un bouton !) Les règles sont absolument identiques pour la robe blanche bohème, l’autre incontournable d’un dressing bo-ho.

À porter avec : des pièces discrètes mais toujours brutes, comme un short en denim foncé vieilli ; tâches, ourlet effilé, trous… Ça marche aussi avec l’indétrônable slim ou la jupe en jean. Mais gare au flare trop évasé, pantalon large mou ou, pire, sarouel et autres pantalons “baba” : là, c’est too much. Trop ample ? On la ceinture avec des liens de cuir tressés ou toute autre ceinture en cuir brut.

LA ROBE ET LA JUPE COLORÉES À IMPRIMÉS

Vêtements bohèmes : la robe et la jupe à imprimés

D’esprit 70’s, elle emprunte ses imprimés à la nature (fleurs, végétation, …) et au folklore tribal (aztèque, navajo, wax, …). Elle s’orne de teintes brutes, du beige, des pastels, du vert tendre, du bordeaux délavé, … bref : toute la palette d’une douce campagne d’été. La coupe est ample, confortable et toutes les longueurs lui vont. Genoux (dessus ou dessous), mi-mollets, chevilles. On ose la transparence pondérée.

À porter avec : des espadrilles (plates ou compensées), des sandales en cuir monacales… ou pieds nus.

LE PANIER

C’est le it-bag de la fille boho, en osier, en raphia, en jute… Cette saison, on le voit joliment updaté de broderies, tissus, pompons et autres grigris parfaitement dans l’esprit. Plus original ? Les formes rondes ou sac-seau cartonnent. Ça marche aussi avec un petit sac demi-lune en cuir brut ou un sac ethnique, avec imprimés tribaux, lanières et autres pompons. Mais on se méfie des sacs trop littéraux (la besace tissu batik informe) et des superpositions hasardeuses (robe à imprimés + overdose de bijoux + sac frangé à pompons = too much).

LES BIJOUX ETHNO

No limite avec une chemise (ou robe) blanche toute simple et un short en jean. Ce sont même eux qui insuffleront l’esprit boho au look. Avec l’imprimé, on se méfie de l’overdose. On superpose les bijoux fins en argent vieilli, liens de cuir et pierres brutes, comme des colliers de longueurs différentes avec dominante ocre ponctués ci et là de turquoise par exemple. Aux poignets, idem : bracelets brésiliens, liens en cuir, petites perles couleur nature, on les cumule à l’extrémité du même bras, ça fonctionne aussi très bien sur la cheville… Option bis : la grosse pièce très voyante qui se suffit à elle-même ; un collier plastron, une manchette… Rien d’autre.

Don’t : les faux tatouages auto-collants avec brillants bling et cheap, les bagues à chaque doigt, les colliers ET les b.o voyantes (c’est l’un ou l’autre).

LES ESPADRILLES, LES SPARTIATES

Deux chaussures must-have de la tendance boho-chic, toujours dans des teintes écrues-beiges-cuir-nature. L’espadrille peut prendre de la hauteur (compensée) et la spartiate grimper sur le mollet (lacée, c’est superbe). Au top cette saison, la sandale, voire la babouche pour les plus pointues, débordante de fantaisies ; perles, pendentifs dorés, liens en couleur, tout est permis. Coup de frais ? On dégaine nos ankle boots en suède avec talon mini-mini. Et toujours bohèmissime, le sabot, of course. Faux-pas : le talon fin, trop inconfortable et guindé pour une vraie fille boho.

LA CAPELINE

Accessoires boho chic : la capeline

Elle imprègne à elle seule le look. Une capeline large, qui cache les yeux, en paille. On l’aime hyper sobre mais les petits détails bohèmes ont droit de cité ; bandana, liens de cuir, fleurs, perles, … Option bis : le panama. Option ter : le headband, en tissu, en métal ou/et perles, il se pose autour de la tête, les cheveux lâches, et enceint le front, à la base des cheveux.

LE PONCHO, LE KIMONO

Look bohème : le poncho, le kimono

Quand le fond de l’air se fait frais, la fille boho se drape dans un poncho ou un kimono. Là encore ample, on n’hésite pas à le ceinturer pour affirmer sa silhouette. En dessous ? Des jambes nues (génial après la plage sur un maillot de bain), un mini-sort, un slim. Il n’est pas difficile. Gare toutefois à la maxi-jupe vaporeuse au risque de disparaître sous un amas de vêtements trop amples. L’alternative ? L’indémodable veste en jean.

LE MAKE-UP NATUREL

La maquillage bohème : léger et naturel

Côté maquillage : NA-TU-REL. Comme si on ne portait rien mais avec une mine lumineuse – et tout le monde sait que l’exercice est l’un des plus périlleux.

On mise tout sur le teint grâce aux néo-produits dont la texture réussit à se faire oublier, tout en floutant et en sublimant.

Nos meilleurs jokers ? La base de teint illuminatrice, la BB crème, la poudre de soleil (très light), l’illuminateur sur les zones bombées, un joli blush vieux rose, un gloss à peine pigmenté et une lichette de mascara brun qui cherche davantage la longueur que l’épaisseur. Les plus make-up addict travailleront le regard en appliquant un trait de fard marron estompé au ras des paupières supérieures et inférieures. Trois pschitts de patchouli (ou un nectar qui s’en infuse) et basta !

LES CHEVEUX WILD

Les cheveux de la femme boho chic : naturels

S’ils sont longs ou mi-longs, c’est le top. Lâches et naturels (ou “comme si…” avec spray à l’eau de mer pour de jolies ondulations wild) ou nattés lâches (top, la tresse épi “sauvagisée”) et attachés avec un lien de coton ou de cuir, pour la version easy. Un peu plus élaboré ? Les fines tresses pas trop travaillées autour du visage, mais aussi ci et là à la naissance du crâne. Gare aux coiffures “boho-like” trop élaborées façon Reine de Neige : elles peuvent à elles seules démolir le trend bohème.

LES BOHO FAUX-PAS

  • Les crop tops
  • Les robes et les jupes moulantes
  • La sur-accumulation de bijoux (bagues à chaque doigt)
  • Les ongles trop girly
  • Le rouge à lèvres trop rouge
  • Le maquillage trop voyant
  • L’accumulation pattes d’éph, franges, pompons, perles, haut à imprimés
  • La lingerie hyper voyante sous un vêtement entièrement transparent
  • Le pantalon “bab’s” en coton informe
  • Les talons trop hauts
  • Le blond peroxydé artificiel
  • La sexyness outrancière
  • Les cuissardes + short ou jupe mini
  • L’overdose de volants
  • Le décolleté échancré jusqu’au nombril
  • Les coiffures trop sophistiquées

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

PLUS DE MODE

Slow fashion : les chaussures responsables

Éthiques et écologiques : les pionniers de la chaussure green Lorsque les chaussures mettent le pied dans la Slow Fashion, on court ! Pionniers du genre et leaders du secteur, les baskets Veja sont écolo jusqu’au bout de la semelle. Autre tendance [...]

2018-05-04T08:24:36+00:00