Combipantalon :
Les 3 pièces essentielles.

Comment porter la combipantalon ?

Aussi confortable qu’un jogpant, aussi élégante qu’une robe noire, la combinaison se métamorphose en uniforme grand soir derrière un collier de perles ou en jumpsuit bohème avec panier et sandales brutes. Une surdouée, devenue un basique du dressing.

Noire sophistiquée, imprimée arty, kaki pompiste : voici notre sélection des 3 combipantalons les plus tendance et indispensables du moment.

1. LA COMBINAISON NOIRE

C’est le basique absolu, la nouvelle petite robe noire. On la dit élégante, ce serait oublier qu’elle est surtout passe-partout. Amusez-vous à l’accessoiriser pour insuffler de la personnalité et du style à cette pièce qui joue parfois les timides.

2. LA COMBINAISON POMPISTE

On la dirait évadée d’un garage en ruines sur la US 66, dans sa toile brute kaki ou denim. On se méfie des matières épaisses qui ne matchent pas avec toutes les morphos. Si on craint son aura boyish, on évite les baskets pour lui préférer des escarpins ou des boots perchées. On roulotte le bas du pantalon et les manches pour une allure plus cool. Et on y va à fond sur les bijoux, l’occasion est trop rare de jouer la surenchère girly !

3. LA COMBINAISON À IMPRIMÉS

À la fois pointue et très confortable, elle se love dans une matière über fluide et affiche l’imprimé qui va bien : tropical, rayures sport, fleurs vintage, … Pour casser son humeur un peu trop lazy, on travaille l’accessoirisation.

On l’aime sleepwear. Faussement pyjama de ville qui se laisse deviner sous un manteau chic, escarpins aux pieds, bijoux élégants, maquillage impeccable (oui, oui, la rouge carmin !). Ou lorsque la décontraction rencontre la sophistication.

MAIS AUSSI… LA COMBINAISON DE MARIAGE

Le mariage en robe blanche ? Tellement éculé. La combipantalon, c’est la nouvelle it wedding dress.

En 2014, Amal donne le ton en épousant George C. en combi immaculée, large en bas, fluide en haut, ceinturée de noir. On a adoré. Rebelote quelques semaines plus tard. Solange Knowles arbore une combi de mariage à sa damner, beaucoup plus suggestive que celle de Mme Clooney, à la tenue impeccable.

Depuis, pas un mariage branchouille sans sa mariée en combinaison. On peut garder le voile, les fleurs, tout en décalant audacieusement la tradition. On garde le blanc mais on jette la robe. Une mariée pas nunuche qui revendique sa liberté et sa force. Et sa conception d’un certain confort, même D day. Une fille cool, quoi.

LA COMBINAISON PARFAITE

  • La matière est fluide et légère. Non à tout ce qui marque les plis du corps et des sous-vêtements.
  • Elle est ajustée mais pas moulante. Attention à la choisir parfaitement à sa taille ; un tissu qui pendouille à l’arrière des fesses, ce n’est définitivement pas joli.
  • Elle marque la taille. Cintrée, mais sans l’étrangler. L’élastique léger est idéal. On pense à la choisir avec portants pour ceinture, un must-have pour la personnaliser et appuyer notre taille du guêpe.
  • Le haut est près du corps, le bas plus flou.
  • On aime lorsque la combi serre le bas de la jambe et s’arrête pile au-dessus de la cheville pour la dévoiler subtilement.
  • Pour plus de style, on roulotte l’ourlet au-dessus de la cheville. Idem avec les manches longues, juste sous ou sur le coude. Effet déglingue improvisée bienvenu.
  • Un sans-faute : la combi unie. Noir, gris ou bleu profonds pour affiner. Le faux-pas absolu ? La couleur chair (coucou Gwyneth Paltrow) et, par extension, les couleurs pastels compliquées à arborer en color-block… mais pas impossibles !

QUELLE COMBI POUR MA MORPHOLOGIE ?

Si vous papotez chiffons avec les copines, vous entendrez forcément, à un moment ou à un autre : “Ah non, la combi, oublie. Elle ne va qu’aux top models de 1.80 m”. Alors oui, ça décourage. Mais c’est un peu plus compliqué que cela. Il y a autant de modèles de combis que de corps de femmes. Donc oui : toutes les combis ne matcheront pas forcément avec votre silhouette mais non : la combi-pantalon n’est pas réservée aux filles longilignes.

Je suis pulpeuse.

Bien choisie, la combipantalon est l’un des pièces fétiches des rondes. Souligner une jolie taille ou un décolleté généreux, flouter et fluidifier : elle sait faire. Voilà d’ailleurs la pièce chouchou de la mannequin Candice Huffine.

La règle est simple : ajusté en haut, flou en bas. Taille marquée.

  • Tout est dans la matière : souple, fluide, elle ne marque pas les formes. En mouvement sur le corps, elle évite l’illusion d’une silhouette “sac”, “en bloc”.
  • On dégage le buste (youpie le décolleté). On évite le blazer ou le pull lourdingue pour un gilet léger. Bof le modèle bustier qui asphyxie le buste et crée des petits bourrelets dans le dos et sous les bras.
  • Petit complexe de bras trop forts ? On la choisit avec des manches.
  • Aux pieds, des escarpins – pourquoi pas à talons larges pour allonger et affiner la jambe.
  • Pensez aussi aux gros bracelets pop et à la pochette extra large qui équilibrent la silhouette.

Je suis petite.

… et vous renoncez donc à la combi-pantalon, convaincue que vous êtes qu’elle tasse ? Faux.

  • Unie, elle va, au contraire, allonger la silhouette. Si l’on pense à roulotter l’ourlet pour laisser deviner la cheville.
  • Gare aux pantalons XL qui lèchent le sol.
  • Un sautoir autour du cou et/ou des pendants d’oreilles et hop, tout en verticalité, la silhouette s’étire par illusion d’optique.

Je suis longiligne.

Grande et mince, la combinaison pourrait vous faire paraître encore plus fine que vous ne l’êtes.

  • Optez pour des matières “volumisantes”, comme le velours, et pensez à marquer votre taille avec une ceinture ample.
  • Dessinez-vous une carrure en optant pour les coupes larges, boyfriend ou loose. Les imprimés ou les volants amènent également du volume.

LIRE LA SUITE

Icône de mode : tout, vous saurez tout sur la combinaison

PAR ICI…

SOURCES, INFOS COMPLÉMENTAIRES

PLUS DE MODE

Histoire de la Mode : Les années 1980

Fric & frime, prospérité & insouciance Les années 1980 pop et fluos Après des seventies fluides, easy aux teintes chaudes et nature, les années 1980 opèrent un virage à 180 degrés. Il faut que ça claque, que ça chahute, que ça titille [...]

Mode : Top 3 des combinaisons indispensables

Combipantalon : Les 3 pièces essentielles. Aussi confortable qu'un jogpant, aussi élégante qu'une robe noire, la combinaison se métamorphose en uniforme grand soir derrière un collier de perles ou en jumpsuit bohème avec panier et sandales brutes. Une surdouée, devenue un basique [...]

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

2019-02-15T11:44:16+01:00