Tommy Hilfiger
La mode preppy de l’american way of cool

Portrait du créateur Tommy Hilfiger

/ Plus de 30 ans déjà que Tommy Hilfiger symbolise le preppy cool de l’american way of life. La marque sporty, basée sur les rives de l’Hudson à Manhattan, décontracte les catwalks depuis 1985. Et plonge à mode perdue dans les nouvelles technologies ; réseaux sociaux, see now by now : à la pointe, toujours, inlassablement. Retour sur l’histoire d’un homme audacieux qui se rêvait rock star et qui devint le pape de l’«american way of cool».

IL ÉTAIT UNE FOIS…

C’est une success story comme les States les aiment : le jeune Tommy naît dans une famille d’origine irlandaise, deuxième d’une fratrie de 9 enfants. Son père est horloger, sa mère infirmière. Il grandit au nord de l’État de New York, à Elmira, au coeur d’une Amérique en pleine croissance, celle-là même qui va immuablement inspirer le créateur :

« Si vous pensez à Hollywood, (…) à New York, à Coca-Cola, (..). à Apple, à Microsoft, aux M&M’s, au baseball, à toutes ces choses américaines. Il y a ici quelque chose qui ne ressemble pas au reste du monde. »

Gigi Hadid x Tommy Hilfiger

POP, ARTY, US

Le style Hilfiger fleure bon le grand ouest et l’allure urban des plus vaste mégapoles de la planète, distillés dans ses tenues, ses accessoires et ses parfums. Lui, qui affirme mettre dans ses collections le meilleur de l’Amérique ; du rock’n roll (les Beatles et les Stones), de l’élégance (Grace Kelly, Audrey Hepburn, Jackie O, ses icônes), de la pop culture (il a collaboré avec Beyoncé, Britney Spears, David Bowie ou plus récemment Gidi Hadid) mais aussi de l’art ; Wharol ne fut pas seulement son mentor, mais aussi son ami. Hilfiger l’observa se métamorphoser, se caméléoniser, toucher à la mode, à l’art, au divertissement, à la musique. « Ce n’est pas seulement de la mode » observe le créateur, « Et c’est ce que je fais ».

Collection Tommy X Gigi Hadid, Printemps-été 2017

Collection Tommy X Gigi Hadid, Printemps-été 2017

Diversité des inspirations et diversité des cultures : « J’ai toujours considéré ma marque comme démocratique (…). J’aime aussi l’idée que nous sommes des leaders de la diversité. Il y a toujours eu dans mes shows  une illustration des multiples nationalités ». À l’heure où l’Amérique de Trump se replie sur elle-même, les catwalks Hilfiger prennent une teinte politique vindicative.

TOMMY HILFIGER EN 7 DATES-CLÉS

  • 1951 : Naissance de Tommy Hilfiger à Elmira, près de New York (USA)
  • 1969 : Ouverture de sa première boutique, The People’s Place, dans la banlieue de New York. Il la décline en chaîne mais fait faillite.
  • 1979 : Devenu styliste autodidacte, il s’installe à New York.
  • 1984 : Création de la marque “Tommy Hilfiger” initialement consacrée aux hommes.
  • 1985 : Première collection aux couleurs du drapeau américain qui deviennent la signature de la maison. Son style « preppy » signe sa philosophie.
  • 1995 : Prix du Designer de l’année de prêt-à-porter masculin du CFDA, Council of Fashion Designers of America. Création des lignes femme, enfant, accessoires et chaussures.
  • 2010 : La marque est rachetée par le groupe Apax Partners, qui maintient Tommy Hilfiger à la tête de la création. La marque se développe à l’international et ouvre plus de 900 boutiques dans le monde.

UN HIPPIE AUTODIDACTE

Qu’il est loin le temps du modeste atelier hippie où Hilfiger faisait tout, de la création à la livraison. Lui qui voulait ressembler aux stars qu’il admirait tant mais qui ne pouvait pas trouver de vêtements branchés dans sa petite ville d’Elimra part pour New York en bus Volkswagen et rentre le coffre bourré de jeans. Tellement qu’il décide d’ouvrir son premier magasin à 18 ans, financé avec des amis qui investissent chacun 150 $. Sa vocation est née, et sa marque suivra. Sans cursus classique de créateur, sans mécène, à la seule force de ses rêves et de son talent.

DENIM ET AMERICAN FLAG

Ses pièces emblématiques ? Le jean bien sûr, qu’il compare à une fantastique toile d’expression laissant parler sa créativité. Délavé, patchworké, déchiré ou brodé, il interprète sans relâche ce symbole US, tout comme l’american flag, ses lignes, ses étoiles et ses couleurs rouge, blanc et bleu qu’il ne se lasse pas d’associer. “J’ai souhaité créer quelque chose qui n’existait pas. Petit, j’ai toujours aimé les costumes scolaires, ceux de l’Ivy League (ndlr : ligue de 8 universités privées du nord-est des États-Unis qui comptent parmi les plus anciennes et prestigieuses du pays), les vêtements des marins ou des sportifs. J’ai cherché à interpréter ces tenues familières et leur insuffler une attitude plus décontractée. Les rendre modernes et cool.” C’est, ainsi résumée, l’ADN de Tommy Hilfiger, inchangée depuis ses débuts qui continue à séduire un large public.

SUCCÈS PLANÉTAIRE

Le groupe, racheté en 2010 par Apax Partners, également propriétaires de Calvin Klein, est aujourd’hui présent sur les 5 continents, 1400 boutiques dans 90 pays. Mode femmes, hommes, enfants, accessoires et parfums, la marque prend de l’âge… mais pas une ride :  « Nous sommes le classique américain cool, nous sommes fun, jeunes et dynamiques ». Pas mieux !

PIONNIER DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

À la pointe du web 2.0, Tommy Hilfiger explore chaque possibilité qu’offre la Toile. Snapchat, Instagram, Messenger… et même l’app Tommyland Snap qui permet de photographier les tenues du défilé pour être aussitôt redirigé vers le shop. See now buy now : c’est le nouveau défi de la marque qui compte parmi les pionnières. Baptisé « Tommy Now », le concept cible ouvertement les jeunes qui ne se contentent pas d’acheter immédiatement après le show, mais peuvent également voter et choisir les modèles qui seront commercialisés et choisir les modèles qui défileront.

INSTA-BAD ?

Des chercheurs l’ont désigné “réseau social le plus nocif” du web. Entre expositions de beautiful people trop beaux pour être vrais et retouches photos, anatomie du revers de la médaille de notre e-spot préféré.

L’AUTRE INSTAGRAM

Toute la mode sur Facebook

Toutes les news sur Twitter

Toutes les tendances sur Instagram

TOUTE LA MODE

Quel jean pour ma morphologie ?

Suivez le guide, silhouette par silhouette, pour trouver votre jean idéal À chaque silhouette son jean pour sublimer nos atouts et flouter les petits hics. Fesses rebondies ou plates ? Petit ventre ? Cuisses généreuses ? Grande ou petite ? Il y a une coupe de [...]

Mon look vintage années 70 : les bons vêtements et accessoires

Boho rétro : Stylée comme dans les Seventies Notre guide complet pour un look contemporain inspiré des seventies : les vêtements incontournables, les accessoires qui font toute la différence, les bonnes matières, les icônes inspirantes et le bon twist pour actualiser son relooking. [...]

Mode : Le cachemire, précieux, rare, isolant, se démocratise

Le cachemire, doux, précieux... et mode ! Matière cocon de l'hiver, le cachemire élégant et mode n'en finit pas de nous séduire. D'une douceur imbattable, sa maille assure une isolation hors pair contre le froid. Côté style, un chic british suranné qui [...]

2018-09-04T17:22:59+00:00