Loading...

Comment soigner mes cheveux?
Conseils et astuces

Ah… les cheveux ! Trop fins, trop mous, trop ternes, trop frisottés, trop volumineux, trop plats, trop bouclés. Et si on se réconciliait ? En se tenant à ces quelques astuces toutes simples , promis, ils redeviendront nos meilleurs amis.

CHEVEUX FINS

Le look baguette, on aime bien. Mais on ne serait pas contre leur apporter un peu de volume…

Symptôme ? Une matière fine, plate, qui manque de volume. Ordonnance : une simplification de la routine soin sans silicones et une bonne dose de volume au coiffage.

PAR ICI…

CHEVEUX SECS

Ça pique, ça tire, ça gratte. On peut faire quelque chose ?

Symptôme ? Une mauvaise circulation du sébum qui assèche le cuir chevelu. Ordonnance : moins de shampoings desséchants, plus de shampoing sec et de crèmes nutritives.

PAR ICI…

CHEVEUX GRAS

Plus je lave, plus ça graisse. C’est grave docteur ?

Symptôme ? Une surproduction de sébum qui graisse les racines. Ordonnance : Moins de lavage mais des produits mieux ciblés, par exemple à l’argile, fabuleux buvard à sébum.

PAR ICI…

CHEVEUX BOUCLÉS

La boucle floue, non merci. Du rebond, please !

Symptôme ? Une matière souvent sèche, des boucles sans peps et sans définition. Ordonnance : une bonne routine démêlante et des soins ciblés pour redessiner un joli mouvement.

PAR ICI…

13 ASTUCES POUR DE BEAUX CHEVEUX

Des aliments-beauté ciblant les cheveux aux soins doudous les plus pointus, en passant par les bonnes techniques de lavage, de séchage, de lissage et les derniers outils hi-tech, nos top-astuces cocoonent vos cheveux, de la racine à la pointe de la fibre. Wahou !

1. On soigne la kératine dans l’assiette

La kératine est le principal composant du cheveu. C’est elle qui assure sa solidité et sa bonne santé.

Pour des cheveux au top, on dope la kératine avec des aliments riches en fer. On le trouve dans les épinards, bien sûr (isn’t it, Popeye?), mais il est plus concentré dans les huîtres, le boeuf, les lentilles ou le tofu. Dingue : le pigeon est même l’aliment qui en contient le plus, avec 20 mg de fer aux 100 g ! Top aussi : le jaune d’oeuf, le boudin noir, les haricots blancs, le cacao (on a dit “cacao brut”, pas chocolat blindé de graisses et de sucre…) et les plantes aromatiques (menthe, persil, romarin). On ne lésine pas sur le fer mesdames : en raison de nos cycles menstruels, la plupart d’entre nous est en carence.

Astuces

  • On consomme ces aliments avec des végétaux riches en vitamine C pour doper son assimilation (+30%)

  • On zappe théine et caféine dont les tanins empêchent l’absorption du fer par l’organisme (pas avant les 2 heures qui suivent les repas).

  • En complément au fer, on booste également la kératine avec des aliments riches en zinc (huîtres, foie de veau, poissons, le poulet, le boeuf) et en vitamines du groupe B (par exemple les légumes et les fruits secs, les germes de blé).

  • Et on ne néglige pas les acides gras essentiels qui composent 3% du cheveu (poissons gras, huiles végétaux, oléagineux).

Cheveux et ongles, même combat ! Puisque la kératine est également le composant principal de nos ongles.

Poilu !

Chaque individu compte entre 100’000 et 150’000 cheveux.

2. Les soins capillaires à la kératine

En shampoing, après-shampoing avec ou sans rinçage ou en masque, les soins à la kératine nourrissent et imbibent les cheveux de la principale matière qui le compose ; on ne peut pas faire plus ciblé. Instantanément gainés, ils sont plus épais, plus brillants, plus sains. Attention toutefois : ces soins maousse peuvent plomber les cheveux fins, à réserver donc aux cheveux très abîmés.

En pratique, on applique le conditionner ou le masque (ce dernier maximum 1x par semaine pour ne pas alourdir la fibre), idéalement après un shampoing lui aussi dosé en kératine. Sous une serviette chaude humide, on laisse poser 3 minutes minimum. On rince. Pour une réparation intense, on ne retire pas toute la matière qui continuera à être assimilée par le cheveu et à le réparer.

Shampoing restaurateur Pro Keratin Refill, L'Oréal Professionnel

Shampoing restaurateur Pro Keratin Refill 250 ml, L’Oréal Professionnel sur Amazon

Une gamme complète (masque et crème sans rinçage) à base de kératine qui, grâce à la molécule Incell, parvient à se fixer sur la fibre du cheveu pour reconstruire son bouclier naturel. Les cheveux abîmés et affaiblis sont jusqu’à 70% plus forts.

New Hair

Nos cheveux se renouvellent en moyenne 25 fois au cours d’une vie

3. L’huile pré-shampoing

Les huiles ont mauvaise presse auprès des cheveux fins et gras. Pourtant, les textures ont bien évolué et se destinent aujourd’hui à tous les profils de cheveux. Il y a aussi celles qui n’aiment pas la sensation grasse sur la fibre, même si là encore les nouvelles huiles sèches ont un fini imperceptible.

Pour réconcilier tout le monde et profiter au maximum des effets nourrissants de l’huile, on l’applique une à trois fois par semaine en soin avant-shampoing.

En pratique ? On enduit les longueurs suffisamment pour qu’elles soient humides. On frictionne la fibre entre le pouce et l’index et on laisse poser 10 minutes avant de procéder comme d’habitude au lavage, en sautant la case soin après-shampoing. Les cheveux secs / épais peuvent profiter d’un effet encore plus hydratant en l’appliquant la veille au soir et laissant pénétrer la fibre toute la nuit, avant de rincer le lendemain.

Ultra Doux L'Huile merveilleuse, Garnier

Ultra Doux L’Huile merveilleuse 150 ml, Garnier sur Amazon

De l’huile d’argan nutritive et de l’huile de camélia envoûtante pour une matière nourrie, protégée et sublimée, sans lourdeur. Pénétration instantanée. Sans paraben.

L'Huile Extraordinaire Universelle 100 ml, L'Oréal Paris

L’Huile Extraordinaire Universelle 100 ml, L’Oréal Paris sur Amazon

Une texture ultra-légère immédiatement absorbée qui s’utilise avant le shampoing, en pré-brushing ou en retouches finition. La fibre devient souple, soyeuse, fluide et brillante.

FOODING

Vitamines, minéraux : ces aliments qui nous rendent belles

PAR ICI…

4. La bonne technique de lavage

Pour commencer, on ne verse pas le liquide sur le haut de la tête mais on l’applique comme un soin après-shampoing, uniformément sur l’ensemble de la chevelure mouillée. On peut le laisser poser quelques minutes avant de commencer à le faire mousser. Attention à ne pas froisser la fibre dans tous les sens au risque de devoir ajouter trop de démêlant ou de se prendre la tête avec le peigne. On fait de légers mouvements circulaires du haut du crâne vers le bas, les doigts en crochet pour revigorer le cuir chevelu par légères pressions qui stimuleront la microcirculation. Puis on rince très soigneusement. Contrairement à certaines idées reçues, on ne cumule pas deux lavages qui essoufflent la fibre.

Trop injuste…

D’une femme à l’autre, le diamètre du cheveu peut varier du simple au double.

5. Soins hydratants : gare aux racines grasses

Rien de mieux que d’appliquer son masque sur les racines pour graisser le cuir chevelu et obtenir un effet raplapla aux racines. Après-shampoing, masque mais aussi crèmes ou huiles sans rinçage s’appliquent toujours sur les longueurs. Puis, on on frotte doucement, mèche par mèche, pour imprégner le produit jusqu’à mi-hauteur, pas plus haut. On laisse poser entre 2 et 5 minutes et, si le soin le nécessite, on rince consciencieusement.

Pour un effet intensifié, on laisse poser le soin plus longtemps, sous une serviette chaude. Mieux : sous un t-shirt en coton, moins rugueux que le coton, qui fera moins de dégâts sur le cheveu.

Attention : si du produit reste sur la fibre, elle sera graisseuse et alourdie. Tête en bas, on passe le pommeau de douche partout, y compris sur la nuque propice au mauvais rinçage du produit.

Danger d’extinction

Sur la planète, les noirauds sont les plus nombreux et les rouquins les plus rares, ne composant que 1% de la population. Quant aux blonds (les vrais !), ils sont 2%.

6. Démêlage douceur

Rien de pire que de tirer sur un noeud jusqu’à ce qu’il cède, en particulier sur cheveux humides qui sont fragilisés : ça casse le cheveu ou, pire, ça l’arrache. La bonne technique ? Commencer par les pointes, puis démêler la mi-longueur et enfin les racines. De cette façon, on ne tire pas les noeuds sur toute la longueur de la fibre mais on travaille par étapes.

Les cheveux qui s’emmêlent facilement peuvent être pré-démêlés au moment de la pose de l’après-shampoing ou du masque, avec un peigne à dents larges.

Tous égaux ?

Les Asiatiques ont les cheveux les plus épais.

7. Rinçage lustrant DIY

On mélange 1 cuillère à soupe de vinaigre de pomme ou de citron à 1 litre d’eau minérale ou d’eau de source qu’on verse sur la chevelure au moment du rinçage. Les écailles sont resserrée, les cheveux brillent.

Brillance aussi avec un cachet d’aspirine effervescent dans une bouteille d’eau qui lustre la chevelure, atténue les reflets jaunâtres ou verdâtres des blondes, lutte contre les pellicules et élimine les traces de chlore.

Du côté des huiles essentielles, on les adapte à notre couleur pour une reflet miroir : mandarine pour les rousses, bergamote pour les blondes, romarin ou sauge pour les brunes et châtains. 6 à 8 gouttes à intégrer au soin après-shampoing.

Efficace aussi, le jet d’eau glacée en fin de douche sur l’ensemble de la chevelure, 1 minute des racines aux pointes. Les écailles se referment, la couleur est ravivée avec en prime un coup de fouet sanguin, une jolie mine et, sur le corps, une action peau ferme anti-cellulite.

Sans rinçage ? De l’eau pétillante et 6 gouttes d’huile essentielle de citron dans un flacon vaporisateur. 4 pschitts sur l’ensemble de la chevelure avant de passer au coiffage pour une chevelure effet vinyl.

MASQUES VISAGE DIY

Hydratant, anti-rides, exfoliant, dégraissant : fabriquez vos masques maison

PAR ICI…

8. Chaud, chaud le lissage !

En moyenne, nous soumettons nos cheveux à des appareils chauffants 90 minutes chaque semaine, c’est beaucoup. Et beaucoup plus qu’avant. La faute au lisseur qui a intégré la routine quotidienne de nombre de femmes, par gain de temps et de praticité. Entre 150°C et 230°C, la fibre qui y est soumise chaque jour s’abîme et brûle dans les cas les plus extrêmes. Les parades ?

– Toujours appliquer un soin thermoactif avant de procéder au lissage, qui va agir comme un bouclier anti-chaleur tout en hydratant ou sublimant la brillance de la fibre selon les formules. Don’t : les huiles et les formules contenant de l’alcool (notamment la laque fixante) qui brûlent sous l’action du fer. Do : les formules nutritives en crème et les sprays protecteurs.

– Ne jamais utiliser son lisseur – ou son fer à boucler – au-dessus de 180°, même sur les cheveux les plus récalcitrants. Mieux ? Chauffer le fer jusqu’à la température souhaitée puis l’éteindre avant de l’appliquer sur la fibre.

– Choisir un fer à lisser “intelligent” avec capteur intégré qui détecte la température idéale pour ne pas abîmer les cheveux.

Elsève Liss-Intense Crème Thermique, L'Oréal

Elsève Liss-Intense Crème Thermique 3×150 ml, L’Oréal sur Amazon

Spécialement conçue pour les cheveux récalcitrants au lissage, cette crème thermique sans rinçage protège de la chaleur jusqu’à 230°C, facilite le lissage et protège des frisottis 96h.

Heat Protect Spray Thermoprotecteur, GHD

Heat Protect Spray Thermoprotecteur 120 ml, GHD sur Amazon

6 à 8 vaporisations sur l’ensemble de la chevelure suffisent à activer la barrière thermique invisible de ce spray imbibée de la technologie GHD Heat Protection System, plébiscitée par les professionnels.

Remington Keratin Therapy S8590

Keratin Therapy S8590, Remington sur Amazon

Il ne se contente pas d’adapter la chaleur à l’humidité du cheveu grâce à son capteur haute protection, il nourrit le cheveu tout en le lissant avec son revêtement en céramique qui diffuse un soin micro-moléculaire à la kératine sur la fibre.

Braun, Satin Hair 7 SensoCare ST780

Satin Hair 7 SensoCare ST780, Braun sur Amazon

Doté de la technologie exclusive SensoCare, impossible de brûler la fibre avec ce fer à lisser qui sonde les cheveux 20 fois par seconde pour adapter la température de lissage à l’épaisseur du cheveu, sa longueur, son éventuelle (dé)coloration ou son humidité. Son écran personnalisé distille des infos et conseils pour optimiser le coiffage. Les plaques, indestructibles, sont en céramique.

Blonde power

Les blondes ont plus de cheveux que les brunes. Mais ils sont généralement plus fins.

9. Brushing brillance

Le brushing, c’est le secret des filles qui ont toujours une crinière de rêve. C’est simple : aucune technique ne permet une telle brillance du cheveu, grâce au duo chaleur et brosse qui lissent les écailles et lustrent la fibre.

En pratique, on pré-sèche les cheveux (à 75%) qu’on laisse légèrement humides, pour ne pas passer trop de temps à chauffer la matière. On dirige toujours l’air du sèche-cheveu, avec embout applicateur, de la racine vers la pointe, sans le coller à la fibre. Ainsi, les écailles du cheveu se referment, le cheveu brille et réfléchit mieux la lumière.

La brosse idéale ? Elle est en céramique pour répartir uniformément la chaleur sur l’ensemble de la fibre.

Moins brûlante que le lisseur mais préoccupante aussi, la chaleur du sèche-cheveu grimpe à près de 100°C, quand les professionnels préconisent une température max de 60°C voire 70°C. Essentiel donc de toujours sécher au niveau le plus froid, même si ça prend un peu plus de temps. L’astuce ? Appliquer un soin thermique avant de sécher et investir dans un appareil pro, plus puissant, qui sèche la fibre plus rapidement.

Don’t : laquer les racines avant le séchage pour booster le volume avec un produit à l’alcool qui asséchera voire brûlera le cheveu.

Philips ThermoProtect Ionic HP8233

ThermoProtect Ionic HP8233, Philips sur Amazon

6 combinaisons de vitesse et de température, dont la fonction ThermoProtect qui assure une température idéale de séchage sans surchauffe et sans perte de puissance du flux d’air (encore plus intense en actionnant la touche turbo). Mais encore ? une chaleur infrarouge douce pulsée par des éléments céramiques qui évitent le dessèchement et des ions négatifs qui chassent l’électricité statique, renforce les cheveux et les rend plus brillants. 2200 W.

10. Élastique-alerte

L’élastique casse la fibre capillaire par frottement répétitif. Et lorsqu’il est toujours posé au même endroit (queue de cheval haute, chignon bun, tresse, …), c’est encore pire ! Pour limiter la casse :

– on privilégie les élastiques en coton
– on les choisit sans pièce métallique, plus agressive pour le cheveu
– on ne dort pas avec les cheveux attachés
– cheveux attachés, on change régulièrement de coiffure pour ne pas toujours abîmer la même zone

Nos chouchous ? Les Invisibooble, anti-casse et anti-marques.

11. Masque naturel au henné neutre

La poudre de henné est produite avec les feuilles séchées de l’arbuste du même nom, originaire d’Afrique, d’Asie du Sud et d’Australasie. On connaît surtout sa version colorante qui s’additionne à la couleur naturelle pour lui insuffler des reflets roux ou auburn. On est moins familiers de sa version non pigmentée (cassia italica) qui est pourtant un secret millénaire de beauté dans les pays arabes, où on l’appelle d’ailleurs “La plante du paradis”. Son secret ? Il s’accroche à la kératine du cheveu pour le rendre plus fort et plus brillant, en refermant ses écailles. Gainant, il renforce les racines et booste le volume. Purifiant, il lutte contre les excès de sébum, les pellicules et favorise même la pousse des cheveux.

En pratique ? On mélange 100 g de poudre de henné à 300 ml d’eau chaude jusqu’à obtenir une pâte homogène. On l’applique uniformément sur toute la chevelure sèche et on laisse poser entre une demi-heure et une heure. Enfin, on rince et on termine par un shampoing doux. À renouveler selon nos envies / besoins tous les 15 jours.

Pour un shoot d’hydratation : on ajoute un yaourt au lait entier, de l’huile d’olive, d’avocat ou de ricin.
Anti-cheveux gras : avec de l’huile essentielle de sauge sclarée ou du cèdre de l’Atlas.
Dopant de croissance : avec de l’huile essentielle d’ylang ylang
Contre les poux : avec de l’huile essentielle de lavande.

12. Brossage matin et soir

Le brossage des cheveux quotidien, matin et soir, stimule le bulbe capillaire, relance la circulation sanguine et réhydrate le fibre capillaire en activant le sébum.

La brosse idéale est en poils de sanglier, qui se compose de la même kératine que notre cheveu. À la clé, une fibre lustrée, sans électricité statique, qui fait le bonheur des cheveux épais et secs.

Cheveux fins ou gras ? On choisit une brosse en picots de bois. À éviter absolument, les picots de fer, de plastique ou de nylon qui fragmentent la kératine.

13. Coupe tous les 2 mois

Tous les professionnels vous le diront : pas de coupe nette ni de pointes saines sans passer par la case coupe tous les 2 ou 3 mois.

Les cheveux croissant de 1 cm en moyenne chaque mois, c’est donc un coup de ciseau d’entretien qu’on demande ici, pour une sensation de cheveux vivifiés et souples jusqu’à l’extrémité de la fibre.

PLUS DE BEAUTÉ

Pinceaux de maquillage, nids à bactéries ? Vite, on les lave !

Pinceaux et éponges de maquillage : Comment les entretenir et les nettoyer ? On n'y pense pas toujours mais laver régulièrement ses pinceaux et ses éponges, ça peut changer la vie (ou au moins la peau...). Véritables nids à bactéries, ces outils [...]

2018-05-04T08:29:08+00:00